Le recyclage des ampoules

On constate de plus en plus d’intérêt dans le domaine luminaire, notamment le recyclage des ampoules. Cette opération s’effectue en plusieurs étapes :

La sélection

Le tri des ampoules à recycler est une tache très facile, car elles sont généralement marquées d’un signe, notamment celui de la poubelle barrée. Ce symbole permet de vite les identifier.

On peut mélanger les ampoules à incandescence et les ampoules halogènes avec n’importe quel déchet, à l’exception du verre. En effet, ces lampes ne sont pas composées d’éléments toxiques ou polluants. Par ailleurs, les lampes fluocompactes et fluorescentes nécessitent une élimination particulière, car elles contiennent du mercure. On considère les lampes LED comme des éléments électroniques, qui doivent être recyclés.

L’outil de recyclage

Il existe des bacs spéciaux de collecte dans lesquels chacun dépose ses ampoules à recycler. Cette opération a été mise en œuvre par l’éco-organisme Recyclum, qui est reconnu par les pouvoirs publics. On trouve généralement ces conteneurs à l’entrée de certaines grandes surfaces.

Il faut noter que la loi contraint les vendeurs à ne vendre que la même quantité d’ampoules que le client a apporté. En effet, il ne peut pas emmener une ampoule à recycler et en acheter deux. Il faut savoir que les opérations de collecte sont régulièrement mises en place par les déchetteries et les collectivités locales.

Les types de recyclage

Lorsque les conteneurs sont remplis, on les envoie dans des usines spécialisées afin de les transformer. Il existe plusieurs types de recyclages. On utilise par exemple le verre des ampoules fluorescentes pour en fabriquer de nouveaux. Le verre des autres lampes sert à mettre en place des abrasifs et des isolants.

Les métaux des contacts et des culots (fer, aluminium et cuivre) sont transformés à nouveau. Concernant les éléments en plastique, on les brûle tous, le mercure est alors réutilisé et neutralisé, car il est dangereux pour la santé.